Depuis longtemps, les organisations conçoivent et développent des systèmes logiciels et les améliorent année après année. Plusieurs architectures, technologies et modèles de conception ont évolué au cours du même temps pour suivre les changements continus. Les microservices, ou plus communément appelés architecture microservice, sont l’une des plateformes architecturales émergées du monde des systèmes évolutifs, du développement continu, de la programmation polyglotte et des applications découplées. Les microservices séparent la plate-forme à l’aide de limites de service, ce qui facilite le déploiement et le maintien de chaque service individuellement. Étant donné que chaque module est indépendant les uns des autres, l’ajout de nouvelles fonctionnalités ou le service de mise à l’échelle devient beaucoup plus facile et efficace.

 

Qu’est-ce que les paradigmes de programmation?

Comme l’architecture de microservice se développe avec les entreprises, il peut rendre le système plus complexe, surtout si elle n’est pas maintenue et mise à l’échelle, et en ignorant l’un des paradigmes de programmation. Les paradigmes ne sont pas des langues, plutôt un style de programmation. Et comme vous le savez probablement, il existe une variété de langages de programmation, mais tous doivent suivre une approche spécifique, appelée paradigmes.

Bien que l’ignorance des paradigmes de programmation se prête parfois à inventer de nouvelles façons et méthodes de programmation, il est parfois préférable de suivre les règles et d’éviter tout problème potentiel. Certains des types les plus courants de paradigmes de programmation comprennent la programmation impérative, la programmation structurée, la programmation orientée objet et la programmation déclarative. En outre, tester la fonctionnalité globale de plusieurs services est beaucoup plus difficile en raison de la nature distribuée de l’application, qui exige une stratégie pour tester les microservices de chargement et de trouver des échappatoires et des goulets d’étranglement entre les systèmes.

 

Qu’est-ce que les microservices?

Avant de commencer à discuter des microservices et des considérations lors des tests de charge, comprenons brièvement les microservices, ses caractéristiques et les avantages qu’il possède. Les microservices sont basés sur un principe très simple, un principe de responsabilité unique. En avançons dans ce terme, les microservices l’étendent à des services en couple qui peuvent être développés, déployés et maintenus indépendamment. Il s’agit de décomposer les systèmes de développement de logiciels en unités autonomes qui sont déployées indépendamment, et ils communiquent les uns avec les autres via une interface qui est agnostique de la langue et combinés, ils résolvent un énoncé de problème d’entreprise.

 

Principales caractéristiques des microservices

  • Chaque unité ou service est indépendant, léger et lâchement couplé.
  • Chaque service a sa propre base de code qui est développée et gérée par une petite équipe.
  • Chaque service peut choisir sa propre pile de technologie en fonction de l’énoncé de problème qu’il résolve.
  • Les services ont leur propre plan DevOps (développer, tester, libérer, déployer, mettre à l’échelle et maintenir indépendamment)
  • Les services communiquent entre eux en utilisant des API et des protocoles REST sur Internet.
  • Chaque service dispose de son propre mécanisme pour persister ses données, la façon dont il fonctionne le mieux pour lui.

 

Avantages des microservices

  • Développement indépendant. Les développeurs sont libres de choisir des piles technologiques. Comme les microservices sont des unités qui servent un seul objectif, chaque service a sa propre base de code qui est développée et testée par une petite équipe ciblée qui se traduit par une productivité, une innovation et une qualité accrues.
  • Versions indépendantes. Tout bug corrige ou modifie est facile et moins risqué. Le service peut être testé individuellement.
  • Déploiements indépendants. Nous pouvons mettre à jour un microservice sans affecter l’application globale.
  • Mise à l’échelle du développement. Nous pouvons mettre à l’échelle un système horizontalement, ce qui signifie ajouter plusieurs instances du même microservice à volonté et en fonction du trafic.
  • Dégradation gracieuse. Si l’un des services est en panne, le microservice aide à ne pas le propager pour réduire l’ensemble de l’application. Il aide à éliminer les défaillances catastrophiques dans le système.

 

Inconvénients des microservices

  • Comme chaque service est hébergé indépendamment, des outils de surveillance et de maintien pour chaque service sont nécessaires.
  • La conception globale des applications peut avoir un impact sur les performances car les frais généraux du réseau jouent un rôle. Chaque service communique via des appels API, ce qui exige des caching et de la concurrence.
  • Des tests au niveau de l’application sont nécessaires pour s’assurer que les nouvelles modifications n’ont pas d’impact sur les fonctionnalités précédentes.
  • Chaque service dispose de son propre flux de travail de version, plan de sortie, et cycles de sortie. Par conséquent, ils nécessitent une automatisation élevée du flux de travail de maintenance et de déploiement.

 

Tests de performance des microservices

Comme nous l’avons vu brièvement avec les avantages des microservices, il possède également des défis complexes à relever. Comme plusieurs services interagissent les uns avec les autres avec les points de terminaison basés sur REST, la dégradation des performances peut avoir un impact sur un puits d’entreprise. Par exemple, une application de commerce électronique avec 100ms rasé sur ses listes de produits ou panier, peut avoir un impact direct sur le résultat net du placement des commandes. Ou pour un produit axé sur l’événement avec une interaction régulière entre les clients, même un retard de quelques millisecondes peut irriter le client et pourrait les amener à aller ailleurs. Quoi qu’il en soit, la performance et la fiabilité sont la partie importante du développement de logiciels, il est donc essentiel que les entreprises investissent dans les tests de performance et y consacrent le temps et les efforts nécessaires.

 

Microservices de test de charge avec LoadView

Déterminer le bon outil de test de charge microservice peut vous aider à assurer la meilleure qualité de logiciel et à livrer un produit qui gagne le marché. Les premiers utilisateurs de l’architecture microservice qui ont mis à l’échelle ont déjà atteint l’avantage concurrentiel. LoadView est l’un des seuls outils réels de test de charge basés sur le navigateur pour les sites Web, les applications Web et les API. Il génère du trafic utilisateur du monde entier pour mieux comprendre les performances de vos systèmes sous charge. Attendons avec impatience les étapes pour exécuter le test de charge pour les paramètres api de repos de microservice utilisant LoadView :

  1. Ouvrez la page de test LoadView. Nous sélectionnerons Créer un nouveau test de charge.
  2. À partir de cette fenêtre, vous verrez plusieurs types de tests disponibles via LoadView, comme les applications Web, les sites Web et les API, etc. Par exemple, nous sélectionnerons l’option REST Web API pour exécuter des tests de charge pour les points de terminaison REST API.

 

les microservices créent un nouveau test de charge

 

 

3. Une nouvelle fenêtre apparaîtra là où nous devons ajouter tous les points de terminaison REST API avec nom d’hôte, en-têtes de demande, type de demande, jetons d’authentification et demande de charge utile. Nous pouvons également ajouter plusieurs API ici. Une fois terminé, nous devons sélectionner le bouton Créer l’appareil.

 

les microservices configurent la tâche

 

paramètres de test de charge microservices

 

  1. Une fois que nous avons créé avec succès un appareil, nous verraient l’écran scénario de test, où nous pouvons définir load type, qui sera différent en fonction des objectifs de notre test.
    • Courbe d’étape de charge. Il s’agit d’exécuter des tests de charge avec un nombre connu d’utilisateurs et d’augmenter le trafic après un temps d’échauffement prédéterminé.
    • Courbe basée sur les objectifs. Cette configuration de test est utilisée lorsque nous recherchons les transactions souhaitées par seconde pour notre API spécifique et que vous souhaitez passer au taux désiré lentement.
    • Courbe dynamique réglable à base. Cet ensemble vous permet de choisir des valeurs dynamiques en nombre d’utilisateurs, en nombre maximal d’utilisateurs et en durée de test.

 

scénario de test de charge microservices

 

  1. En fonction du type de configuration de test de charge souhaitée, nous pouvons sélectionner Continuer , quiva commencer l’exécution du test avec le nombre d’utilisateurs mentionnés et la durée du test.
  2. Après avoir terminé avec succès l’essai de charge, nous pouvons voir des informations sur la façon dont le système en test s’est comporté. Des mesures comme le graphique du temps de réponse, le nombre d’utilisateurs simultanés graphique, et les sessions de comptage des erreurs peuvent être consultés et analysés.

 

microservices chargent le temps de réponse moyen des tests

 

graphique du temps de réponse moyen des microservices

 

microservices nombre d’utilisateurs virtuels

 

Test de charge d’application microservices : Conclusion

Les projets utilisant l’architecture de microservice sont de plus en plus utilisés plus fréquemment. Pour les équipes DevOps, cela signifie un autre changement dans le processus de test normal. S’assurer que vos microservices sont testés tôt et souvent est essentiel pour s’assurer que vos applications résisteront à des scénarios réels et vous donneront un aperçu, vous et vos équipes, de tous les services qui ont besoin d’être peaufinés avant d’être mis en production et entre les mains de vrais utilisateurs. Assurez-vous que les applications de microservices peuvent répondre aux exigences de vos utilisateurs.

S’il vous plaît visitez le site LoadView pour en savoir plus sur les avantages et les fonctionnalités des tests de charge et inscrivez-vous à l’essai gratuit. Vous obtiendrez 20 $ en crédits de test de charge pour commencer. Ou si vous souhaitez passer à travers le produit avec l’un de nos ingénieurs de performance, inscrivez-vous à une démo qui s’inscrit dans votre horaire. Notre équipe sera heureuse de parler de la plate-forme et de vous montrer toutes les fonctionnalités qu’elle offre, comme l’utilisation de navigateurs réels, l’accès à plus de 20 serveurs injecteurs de charge situés dans le monde entier, et bien plus encore!